Pourriels sur le net…

11 décembre 2010

Humeurs

 

La pub pourrie envahit tout l’espace du net et vient s’immiscer méchamment dans nos lectures d’articles, nos écoutes sur Deezer, nos moments de grâce sur certains blogs amis, etc.

Le monde de la pub ne se rend pas compte que plus il nous pourrit la vie et moins nous achèterons?

Car mon réflexe de consommatrice, aujourd’hui, dès la première sollicitation, est de dire NON!

Au téléphone, je réponds souvent aux fous du « phoning » que j’ai déjà tout: la « tourniquette, à faire la vinaigrette, le ratatine ordure, et le coupe-friture, le cire-godasse, le ramasse-limace, l’efface-poussière, et l’écorche-poulet »!

Je crois qu’ils n’ont pas encore compris qu’ils vont définitivement perdre  des clients, avec la stratégie de l’ »emmerdement maximum », comme ils le font actuellement.

Trop d’info tue l’info, et trop de com tue la com.

On aurait envie d’une seule chose : vivre dans une Yourte ou dans un igloo pour oublier définitivement le monde, les gens, la pub et tout leur bordel qui pollue la planète.

Qu’est-ce qu’on en a à faire de leurs produits frelatés, en tube ou sous sachets plastiques. Nous, on préfère une bonne soupe crémeuse aux courgettes, ou le traditionnel bouillon aux carottes, poireaux, pommes de terre.

A bas la pizza cahoutchouteuse, le Bolino trop sec, les fromages sous cellophane, la soupe en cartonnettes, vive le bon vieux légume, l’oeuf et le jambon, le poisson frais et les fruits de chez nous.

Je m’y suis remise l’autre fois, comme dans l’enfance, à faire une soupe de légumes traditionnelle (ce que je fais souvent avec toutes sortes d’ingrédients… mais là j’avais choisi le plus simple) et j’ai trouvé que c’était d’un chic pour mon palais!

Inouïe! 

Qu’allons-nous chercher au bout du monde, quand tout est là, à portée de nos mains ?

 

 

 

 

 

 

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...