Voilées violées…

16 décembre 2010

Politique

 

 

Le voile est un viol aujourd’hui quand il devient un signe obligatoire qui stigmatise s’il n’est pas porté, et s’il range toutes les autres femmes du côté des putes. Il faut donc rejeter absolument le voile, comme un résidu archaïque d’un autre temps, dans toutes les religions. Une mode dépassée, un habit qui nous vient de l’antiquité. C’est comme si je portais des peaux de bêtes tous les jours…

Il a traversé la nuit des temps, chez tous les religieux, les nonnes, les musulmans, comme la soutane d’ailleurs, et figure une résurgence du passé dans notre monde moderne. Même les moines bouddhistes portent la robe.

C’est comme si certains hommes marchaient encore à quatre pattes pour nous rappeler que nous sommes de la famille des grands singes.

Le religieux a tout intérêt à cultiver l’inverse de l’évolution, le maintien de la tradition, pour continuer à « impressionner » les foules,  à entretenir un « folklore », voire à faire peur, en quoi le capitalisme s’y oppose totalement dans la mesure où il ne rêve que « progrès technique » et augmentation de la richesse, évolution libérale. Il existe là une contradiction, en son sein, qui viendra à bout de lui d’ailleurs si le religieux n’est pas rapidement relégué dans sa sphère, c’est-à-dire la sphère privée.

Ceci est presque une prédiction et je l’énonce en tant qu’athée, exaspérée qu’on ne parle jamais des gens qui se caractérisent, comme moi, par leur absence d’appartenance à une confession quelconque, par leur absence de croyance en un dieu quelconque.

Je pense que nous sommes très nombreux, voire majoritaires, mais que personne n’en parle pour éviter de choquer la bonne morale traditionnelle.  Ou alors, peut-être que tout le monde pense que, parce que nous n’avons pas de croyance, nous n’avons pas de philosophie? Erreur commune, puisque le catholicisme lui-même est un héritage de la philosophie stoïcienne en un sens.I l est vrai d’ailleurs que je suis, de fait, plus épicurienne que stoïcienne. Horace, Lucrèce, la philosophie des atomes contre la pensée « métaphysique, » essentialiste…

Si les religieux font tant de foin mondialement, c’est sans doute parce qu’ils sont minoritaires et moribonds… dans les années 70, ils avaient subi un recul majeur dans l’histoire au même moment où la libération des femmes prenait un essor spectaculaire et jamais égalé dans l’histoire. C’est bien la preuve que religion et libération des femmes ne font pas bon ménage.

Mais, paradoxalement, peut-on encore être athée sans être montré du doigt aujourd’hui, même en France? 

Je me rends compte que je suis aujourd’hui la seule à rester hors des églises lors des mariages, enterrements, etc. Et on me demande toujours de rentrer avec les autres, en quoi je réponds, pour faire bref, « Non, ça m’angoisse… ». On me regarde alors un peu drôlement, mais c’est la seule façon que j’ai trouvée pour qu’on respecte ma pensée libre. Bizarre, non? 

On serait déjà en dictature religieuse sans que personne ne veuille le voir  que ça ne m’étonnerait pas. Tout le monde suit pour faire plaisir à maman, à papa ou à mémé. Diktat idéologique sournois d’après moi.

Alors oui, la laïcité est une obligation si nous ne voulons pas finir par une Saint Barthélémy mondiale nouvelle façon.

Recul absolu et obscurantisme de nos temps « modernes »? Ou vieux débat presque mort d’un monde en décadence?

 

 

 

 

 

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...