Une récompense pour un chien…

19 janvier 2012

Humeurs

 

Et oui, nous sommes dans ce monde-là, le monde où l’homme est traité comme une bête, et où la bête est, du coup, promue au rang d’homme avec l’aide de pas mal de végétariens d’ailleurs.

Voyez le chien de The artist, Uggy, qui continue à defrayer la chronique aux Etats-Unis à en détrôner les hommes, ou les nombreux documentaires animaliers pour les enfants, où les commentateurs donnent des prénoms aux bêtes…

Ben voyons! Laïla, la lionne, chasse au lever du jour… et en avant pour toute une aventure…

Plus tard, toute une génération donnera une niche, pour dormir, à un homme, en se disant que c’est déjà pas mal.

Dans le film Louise Wimmer, on n’en est pas loin, on donne déjà une voiture à une femme pour passer sa vie… on progresse, on y va… tout droit.

Et moi, je m’appelle Bêttina… et « je vous emmerde » comme dit Bénabar!

J’ai une autre idée d’article, alors, à tout de suite…

Actualité à gerber:

Drame de la misère à Blanzy, Saône et Loire: un couple et leur fille de 10 ans, en pleine précarité, asphyxiés aux oxydes de carbone, parce qu’ERDF, privatisé, avait coupé l’électricité.

Je crie au crime légalisé !

 

 

 

 

 

 

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...