Un drôle de rodéo

11 juillet 2012

Humeurs

 

Version russe de Dom Juan pour les Plumes d’Asphodèle, avec les 19 mots en « R » imposés (en gras dans le texte)

 

 

Un drôle de rodéo

 Peu après la récolte des blés, sur les rivages sauvages du fleuve Amour, on assista à un rodéo  assez rigolo.

Tandis que le fleuve tranquille déroulait son long ruban, la rumeur courut que des paysans russes s’étaient battus au rasoir. L’un deux, un habitué, avait roucoulé trop près de la belle de l’autre, et ce dernier avait donc décidé d’en découdre.

Nul regret n’ayant été proféré par le joli coeur, le vil séducteur, le paysan bafoué s’était rebellé, et avait laissé éclater sa rage. Il avait sorti son couteau à tuer le ragondin, avait tenté d’égorger son compatriote, qui râlait à terre, à présent, et qui était passé de rose à rubicond. On craignit pour sa vie.

La police dut intervenir pour le sauver et, dans le salon rococo d’un bistrot, le dragueur repenti fut obligé de copier cent fois et sans rature, sur un rouleau de papier blanc: « je ne conterai plus fleurette à la femme de mon voisin ».

Mais pour clore l’aventure, comme toujours, on trinqua à la vodka.

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...