Salon d’Anost parfait…

27 juillet 2012

Humeurs

 

La Fête du livre à Anost fut riche en rencontres diverses et discussions très riches (Barbara Moreau, Michel Compan, Christian Flamand, Alain Blondelon et Dominique Drouin en particulier, je mettrai leurs sites en lien, pour ceux qui en ont, d’ici peu), et j’ai fait quelques ventes du roman qui m’ont fait plaisir, dont une à la Vice-présidente du Conseil Général de Saône-et-Loire, qui a en charge l’action culturelle… c’est un honneur.

J’ai donné ma pièce de théâtre à Jean-Pierre Renaud, metteur en scène, acteur et écrivain, et j’ai eu la visite d’amis très chers, bref, de quoi se dire qu’il faudra le refaire, tous les ans, comme s’il s’agissait d’un rendez-vous d’amour auquel on ne peut se soustraire.

M. Nouallet, le maire, ayant lu mon roman ( à Washigton durant l’été dernier, et j’en suis très heureuse car, coïncidence, ce fut l’Attorney général de Washigton, Mr.Green (dont je n’ai aucune trace à l’heure actuelle, ni de lui, ni de sa descendance, alors que je souhaiterais lui marquer ma reconnaissance), qui assuma le prix des études de ma grand-mère, pupille de la nation après la guerre de 14-18 ), m’a fait sa critique de mon livre en direct. Il en a aimé le style, l’énergie et l’histoire de Lucien l’a fort intéressée puisqu’elle évoque des événements qui se rapporte à l’un de nos politiques actuels.

Je rappelle que j’évoque, dans le livre 1, la guerre d’Algérie et son cortège de saloperies en tous genres, mais également, la vie d’un homme qui ne fut pas accepté par sa communauté pour d’ignobles raisons de fric, et qui, pourtant militant au FLN, fut adopté par la France comme une mère… On trouve une mère comme on peut.

D’où l’on comprend mieux de quoi est fait un homme politique, qui, semble-t-il, murit ses combats dans l’ombre, du temps de sa jeunesse, dans les douleurs qui surnagent d’un drame ancien, pour tenter ensuite de changer le monde, de rétablir la justice à tout prix.

Voilà, j’en resterai là pour cette fois… je dois d’urgence envoyer mon lien pour participer aux PLumes de l’été d’Asphodèle… petit rituel et bonheur d’écrivain en vacances auquel je ne saurais déroger.

J’aime jouer…

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...