Avant-Veille de 8 mars 2013

6 mars 2013

Humeurs

40 ans nous séparent de mes premières manifestations féministes, avec les Pétroleuses, sur des revendications qui concernaient l’avortement libre et gratuit,  l’accès à la pilule, le partage des tâches, la création de crèches, la liberté de signer des chèques, la prise de distance face aux religions, toutes bonnes idéologiquement à nous faire admettre la soumission.

Combien de bourgeoises BCBG, inconscientes de ce combat, promptes à la critique de la virulence féministe, lui doivent, aujourd’hui, d’avoir pu exister comme des femmes libres ?

Elles n’en ont pas conscience souvent et pense que tout a été accordé peu à peu par les hommes. Que nenni ! Ma mère a signé le manifeste des 343 à l’époque et bien d’autres se sont battues au jour le jour pour la reconnaissance d’une égalité justifiée.

Il est une évidence : si j’avais 20 ans, dans la période que nous vivons, je serais Femen… Ces filles ont la niaque que j’avais, et dans l’état actuel des choses, on aurait de quoi devenir violentes.

Depuis ce temps-là, la liberté a augmenté pour les femmes, dans certaines parties du monde, mais le monde des hommes s’est durci contre elles, à la mesure de cette libération, comme s’ils n’acceptaient pas vraiment ce progrès, comme si leur virilité en avait souffert. Leur comportement est étrange, maladif, paranoïaque : porno agressif, refus de partager les tâches ménagères, pas assez de crèches, salaires 20% moins élevés, etc. Leur considération n’est que sexuelle. Et nous en avons assez.

Si nous avons gravi les marches de la responsabilité, au travail, c’est grâce à notre détermination, à l’absolue nécessité de nous battre sur tous les fronts et d’avoir été, des travailleuses de choc, des femmes, des épouses, des mères, des femmes de ménage, des cuisinières, des blanchisseuses, etc. Personnellement, j’ai ajouté à tout cela l’écriture… parce que mon époux s’est comporté de façon assez évoluée, comprenant cette nécessité pour moi d’exister vraiment.

Souvent, grâce à l’aide de quelques-uns, cette libération a été plus douce, mais la plupart du temps, ce sont des discussions sans fin, pour partager les tâches, faire le ménage, partager l’éducation des enfants, etc. L’homme, tel le lion dans la savane, est porté à la sieste et au farniente, quand il n’est pas suractif et qu’il n’a pas de maîtresse.

Le film sur les Femen, dans le numéro d’Infrarouge XXL commenté par Caroline Fourest, ce soir, était salvateur.

Le phénomène Femen est très important.  Je salue leur courage contre les militants de Civitas, du FN et contre la police à travers le monde.

Elles ont été obligées d’en arriver à cette extrémité.

Avant-Veille de 8 mars 2013 dans Humeurs 800px-Election_Protest_Crucified_Ukraine

Ce mouvement a été créé par les femmes qui sont les plus en but au machisme intégriste et religieux dans le monde.

Elles ont raison de passer les bornes de la décence pour alerter le monde entier. Ce n’est pas la forme qui importe, c’est le sens.

La forme, ici, dépasse le sens parce que le monde atroce qui les emprisonne dépasse le sens commun en bêtise et en tyrannie.

Quelle femme voudrait-elle librement porter ces grillages et camisoles de tissus sans y être obligée par la force ? Les tyrans domestiques pensent-ils qu’ils vont régner longtemps à travers le monde ? Notre être va-t-il continuer à être nié tous les jours ?

En Chine, on a tué des millions de petites filles à la naissance avec la politique de l’enfant unique… C’est bien reconnaître là que la naissance d’une fille est une « malédiction ». Mais s’en est une pour nous aussi, une torture depuis l’enfance, à peine consciente pour celles qui veulent bien s’y soumettre, à cause d’un monde ordonné par les hommes et pour la vie des hommes…

Ceinture pour les tyrans !!

Aujourd’hui, des femmes sont prêtes à mourir pour leur liberté, en Egypte ou ailleurs, et pour l’évolution de ce sale monde. J’ajouterais que ce combat est complémentaire de celui des hommes exploités, et que nous allons dans le même sens, pour l’émancipation totale, et contre l’exploitation de l’homme par l’homme.

En cette veillée funèbre de Journée de la femme, le 8 mars, j’assure de mon soutien toute femme qui se bat pour sa liberté et son indépendance. Toutes les autres doivent être convaincues que c’est une nécessité, pour que les petites-filles naissent libres et égales en droits, et qu’elles arrêtent de tout subir définitivement…

Je songe avec volupté au jour où je pourrai assister à la mort du machisme et de l’obscurantisme mondial.

Nous en sommes encore loin, mais toute mon oeuvre en témoignera, et cela jusqu’à ma mort.

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...