Pensée du jour…

10 novembre 2013

Humeurs

Viens de se dire, en regardant l’actualité du monde, que oui, décidément, « L’homme est un loup pour l’homme ».

Ce qui, bien loin de nous mener à une penser de droite ultra-libérale et au capitalisme sauvage, nous amène à justifier toute loi progressiste (entendons-nous bien, pas la loi bourgeoise et sa sacro-sainte défense de la propriété des moyens de production). Toute loi progressiste qui permette que l’homme réfrène ses pulsions destructrices les plus puissantes.

Et bannir tout interdit virulent… Poser des limites, c’est tout.

Surtout, faire comprendre, convaincre, patiemment éduquer… bref, je n’invente rien depuis Quintilien, en passant par Rabelais et Condorcet.

Autrement dit, inutile de changer l’homme, ne cherchez pas… je n’ai personnellement jamais cherché à changer le mien (sourire).

Seulement lui dire sa vérité en face, l’instruire… et construire un système fondé sur la justice, l’égalité et la solidarité entre les êtres.

Nous n’y sommes pas encore.

Il faut l’inventer, en évitant le chancre de tous les nouveaux systèmes, jusqu’à présent : la bureaucratie et la suppression de la liberté d’expression, mère de toutes les libertés.

Osons penser de nouvelles lois, une autre société.

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...