Affaire Dieudonné… suite et fin ?

14 janvier 2014

Humeurs

 

L’humoriste, condamné pour propos antisémites, a vu son spectacle interdit.

Censure.

Et que dites-vous de Bigard et de son « lâché de salopes » ?

Il aurait fallu l’interdire alors, comme portant atteinte à la dignité des femmes, non ?

Je vous rappelle qu’elles payent un lourd tribu depuis la nuit des temps… au moins quelques millions, voire milliards (ce n’est pas comptabilisé), si comme on nous le rappelle souvent, une femme meurt tous les trois jours sous les coups, en France.Vous imaginez dans le monde.

Et je ne parle pas, comme j’aime à le rappeler, des petites chinoises qu’on étouffe à la naissance, des indiennes qu’on viole tous les jours, des africaines qu’on torture en les excisant… alors, leur dignité, vous parlez… il y a longtemps qu’elles l’ont perdue. Et pour qu’on la retrouve, il va falloir beaucoup d’humour aux hommes.

L’humour doit donc rester libre, sinon, on interdira tout propos un peu plus outrancier que les autres.

On interdira l’ironie, l’absurde, la possibilité d’éprouver certaines émotions, on niera les haines, les jalousies, les mesquineries humaines. Il ne faudra ressentir que des sentiments positifs. A quand le lavage de cerveau complet ?

C’est très grave.

Un public est adulte, responsable.

A lui de ne pas aller voir ce qui ne lui plaît pas, ce qu’il trouve « limite ». La limite ne sera pas la même pour tout le monde. Je n’irai jamais voir Cantat, personnellement, par exemple, .

On l’interdit, lui ? Pas un mot plus haut que l’autre, il ne fait pas de bruit, mais il a tué sa compagne… ça manque d’humour, c’est le moins qu’on puisse dire.

Cette société crèvera de ses contradictions qui nuisent à la justice.

Je ne défends pas Dieudonné, ou sa pensée, mais le fait qu’il puisse faire son métier, parler librement, et j’attaque Valls, ministre de l’intérieur et de la censure.

Ce soir, à l’heure où je parle, tout le monde a l’air d’avoir mis de l’eau dans son vin, l’artiste avec un nouveau spectacle, et le Maire de Paris, qui rappelle son attachement au principe de la liberté d’expression, mais vous verrez que ce ne sera pas à l’honneur de la République, ni de notre pays, toute cette histoire… l’auto-censure nous guette tous.

Et puis, deux poids deux mesures, parlons du patronat, vous savez, ceux qui rigolent et s’enrichissent tous les jours sur le dos des gens qu’ils exploitent.

Il faut voir ce que les patrons peuvent écrire comme saloperies anti-humanistes dans les documents internes qui permettent l’organisation du travail !

On les interdit de s’exprimer, ces esclavagistes, en tant que personnes qui s’attaquent à la dignité humaine ?

Certains s’en sont même suicidés, à Orange.

Le travail tue tous les jours, pas les mots qu’on entend une fois, venant d’un humoriste, dans un spectacle.

Je suis scandalisée.

De plus, faire payer aujourd’hui, à ceux qui n’ont rien fait, les crimes de l’Histoire, c’est ne rien comprendre à l’Histoire et à son évolution, et c’est cultiver la culpabilité des peuples, pour les faire taire. Ils ont fait cela aussi avec le peuple allemand qui est venu après celui qui a assassiné les juifs dans les camps. Ils ont culpabilisé des générations de jeunes allemands.

Combien adorent-ils leurs ancêtres sans savoir, d’ailleurs, quels supplices ils ont pu infliger ?

Il faut donc avoir subi un terrible drame, dans sa vie, pour gagner l’impunité et avoir le droit de parler plus haut que tout le monde, d’être respecté ? Je ne cautionne pas du tout l’antisémitisme, mais je critique Israël aujourd’hui.

Alors, je vous le dis tout net, en tant que femme, je vais en profiter.

Je vais culpabiliser tous ceux qui ont manqué de respect et ont humilié, tué, martyrisé des femmes, TOUS les hommes ! Qu’en pensez-vous ? C’est correct de dire cela, de faire payer à tout le monde ? Et même à ceux qui aujourd’hui ont fait des démarches pour avancer ?

Leur interdire de penser, de parler, dans nos assemblées… De rire de nous. C’est pas mignon ? Les censurer, tous… hein, qu’en dites-vous ? Leur interdire leurs blagues salaces ? Pourquoi pas ?

Et ils ont de la chance encore, en Israël, c’est à coup de scuds et de bulldozer que le gouvernement a chassé et chasse encore les palestiniens de leur territoire …

Non, je ne cèderai jamais sur ce point, la censure est la solution d’un pouvoir aux abois, qui prépare l’avènement de la dictature.

 

JE PROTESTE ENERGIQUEMENT CONTRE LES PUB INTEMPESTIVES QUI SE COLLENT SUR DES MOTS DE MON TEXTE.  Il se pourrait bien qu’un jour, je porte plainte !

 

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...