Le Vrai lieu, Annie Ernaux

1 janvier 2015

Humeurs

Je viens de finir la lecture d’Annie Ernaux Le vrai lieu, comprenez l’ « écriture »… qui est, pour moi aussi, vous le pensez bien, le seul « vrai lieu ».
Beaucoup de pensées en commun avec elle, que j’ai lue et suivie depuis le début, dès la parution des Armoires vides.

Et en particulier, je suis entièrement d’accord avec la pensée que l’on écrit depuis sa place, sa classe, sa « langue » même, et sa vision de femme… tout en étant un écrivain comme un autre, un être humain qui écrit. Mais elle précise qu’on écrit pour tenter de toucher les autres, bien sûr, pour tenter de comprendre, faire comprendre, « éclaircir » la vie, son « opacité ».
Rien de « pour soi » dans l’écriture une fois passé l’acte d’écrire. Pas d’autofiction » donc, mais une tentative de dire, au plus près, au plus « juste », montrer ce que l’on a vu et compris pour aller plus loin… de texte en texte.
Pouvoir se dire quand on a écrit un passage, un texte, et qu’on se relit : « c’est cela ». Il fallait le faire.
L’écriture n’est pas « confession »pour A.Ernaux, mais « construction ». On est d’accord. Je songe souvent aussi à la forme, à la structure dès le début de l’écriture qui, pour finir, surgit, en écrivant, s’impose en fonction de la logique interne du récit lui-même. J’en ai parlé de nombreuses fois. Sans structure, ou charpente, pas de style, pas d’avancée. Je quitte le train en marche. J’abandonne en général.
Tout pour comprendre où est et d’où vient le schisme, la séparation que d’aucuns s’évertuent toujours à taire, à ne pas vouloir voir dans l’Histoire, dans la société, dans la vie… La fracture sociale qu’on méprise en littérature même ou en Art en général. 

Qu’on pense à Courbet et à sa lutte pour imposer son oeuvre, avec  sa création d’un salon des Indépendants pour lui permettre d’exister…

Écrire pour réunifier quelque chose de l’humain, et pour finir, lui donner une chance dans un monde où « Dieu et mort » et où l’Homme ne va pas tarder à le suivre s’il continue.

 

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...