Le moralisme noir…

30 janvier 2015

Humeurs

Cette république commence à suer le moralisme noir, et pesteux. La fabrique de fachos.

Qu’un enfant de huit ans finisse au poste, à Nice, chez Estrosi, est pire que déroutant.
Par ailleurs, la Raie publique ne fait pas son boulot, celui de faire payer ceux qui ont les moyens. Elles les caresse dans le sens du poil, les protège, les couvre.
C’est en bas qu’on paye.
Là-haut, on jouit.
En attendant, les peuples appuyés par les idéologues les plus nauséabonds imposent partout leur pensée religieuse, bien pensante, ras du bitume, haineuse, raciste ou approximative.
Et la constitution ne tient plus, contre ce front, elle craque contre les partis de guerroyeurs, des penseurs intransigeants et des fanatiques.
Et puis, il faut dire que les élites, loin de les éclairer, ces peuples,  se comportent comme des décadents. Dixit Houellebecq d’ailleurs…
Alors, je vous le dis tout net, je ne suis pas loin de me tirer du débat si les élites ne relèvent pas la tête en déclarant ce système inique, nul et non avenu.
Un système qui n’apporte  que des problèmes, et aucune solution, ne peut manquer de s’écrouler un jour.

A suivre…

Labyrinthe |
Les livres de Pascal Colletta |
filleduchaos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un espoir
| Biblirene
| cours Master Civilisation, ...